jeudi 18 juillet 2013

Island of Horrors (1970) aka Onna-ro hizu aka Decapitation Island

Les sous-titres 

"Sur une petite île rocailleuse, un groupe de prisonnières est livré aux tortures d'une poignée de geôliers sadiques...
Toshiaki Tahara réalise en 1970 un W.I.P. (film de femmes en prison) académique, qui tente dans son épilogue un ultime métissage avec le genre films de sabres."(http://foxybronx.free.fr/foxy71.html)





vendredi 12 juillet 2013

La grenouille attaque Scotland Yard (1959)_ Der Frosch mit der Maske



Les sous-titres


Le film est chez My Duck is Dead
La grenouille vous souhaite
une bonne séance !

Résumé 
Depuis des années, la tête effrayante et masquée d'un gang, la soi-disante "Grenouille masquée", sème la peur et la terreur à Londres. Ni l'inspecteur Elk ni son assistant le sergent Balder ne sont parvenus à savoir qui ils sont. Après un vol de bijoux et de l'assassinat d'un officier de police qui avait tenté de s'infiltrer dans la bande, Richard Gordon, le neveu de Sir Archibald, le chef de Scotland Yard, s'intéresse aussi à l'affaire.
Une première piste amène lui et son majordome James vers le mystérieux John Bennet, qui vit avec son fils Ray et sa fille Ella dans une maison idyllique près de Hertford. Gordon découvre qu'ils sont menacés par la Grenouille, notamment Ella sur laquelle il a un œil.
Selon Wikipedia, le film n'est sorti en France qu'en 1962.
 "Atmosphère ténébreuse et brumeuse, mystères opaques et personnages patibulaires, portes qui grincent lourdement donnent à cette oeuvre, un cachet des plus sympathiques ....." (cinefiches)

Présentation du genre "krimi" chez senscritique.com.
"Le Krimi apparaît en 1959 avec le film Der Frosch mit der Maske (La Grenouille attaque Scotland Yard), première adaptation allemande d'un roman d'Edgar Wallace."
Réalisé en 1959, avec encore des fonds danois, pays d’origine des fondateurs de la Rialto, La grenouille attaque Scotland Yard est le premier krimi de la série Edgar Wallace. Il lancera les jalons sur lesquels les films suivants prendront exemple. - See more at: http://strasbourgfestival.com/2011/2011/08/15/der-froch-mit-der-mask-la-grenouille-attaque-scotland-yard/#sthash.tbjbHpAi.dpuf

Réalisé en 1959, avec encore des fonds danois, pays d’origine des fondateurs de la Rialto, La grenouille attaque Scotland Yard est le premier krimi de la série Edgar Wallace. Il lancera les jalons sur lesquels les films suivants prendront exemple. - See more at: http://strasbourgfestival.com/2011/2011/08/15/der-froch-mit-der-mask-la-grenouille-attaque-scotland-yard/#sthash.tbjbHpAi.dpuf

vendredi 5 juillet 2013

Love Letters of a Portuguese Nun (1977)

Mon avis : Jésus Franco est décidément surprenant : il a produit des oeuvres mineures, parfois bas de gamme, mais aussi des films comme celui-ci où la justesse d'interprétation, la qualité de l'image, le scénario à la fois pervers et sensible font merveille, assortis de décors et de costumes très bien exploités.


Le résumé :  "Après avoir espionné Susan Hemingway qui frouchelait (sic) avec son amant dans les bois, un prêtre pervers convainc sa pauvre mère d’envoyer la mignonne au couvent, en lui promettant sinon une vie de damnation. La mère supérieure très stricte a la délicatesse, en guise d’accueil, de lui glisser sa main froide entre les cuisses pour vérifier sa pureté. Satisfaite, elle la confie au prêtre qui regardait la scène la bave aux lèvres..."
"Adroitement filmée par Franco, l’histoire est ici au premier plan. Et quelle histoire ! Elle commence par la quête d’apaisement que les jeunes nonnes, tiraillées par leurs hormones, recherchent dans les bras l’une de l’autre, pour ensuite partir en vrille lorsque la communauté religieuse se révèle être une secte satanique et que débarque Lucifer en personne, animé d’une idée précise de l’utilité des nonnettes restées chastes. Incontestablement l’un des grands classiques de la Nunsploitation !"
( trouvé sur www.nova-cinema.org).

Un autre avis : http://phantom-dracula.blogspot.fr/2011/02/love-letters-of-portuguese-nun.html

Les sous-titres

Le film





mercredi 3 juillet 2013

THE SEXUAL STORY OF O aka Historia Sexual De O (1984)

de Jesus Franco.


J'emprunte un avis, trouvé sur le site http://cinephiliquement.blogspot.fr
"Si le titre évoque un "classique" français de l'érotisme, cette variation de Jess Franco à plutôt tendance à avoir des relents sadiens qui le rapproche plus de son fameux EUGENIE avec Marie Liljedahl et Christopher Lee. THE SEXUAL STORY OF O représente quand même une approche beaucoup plus esthétique avec sa photographie autant soignée que vaporeuse... On pense parfois au travail de David Hamilton. Pour ce film, Franco s'accorde un casting très "frais" dans le sens où aucun de ses acteurs fétiches n'y apparaissent. Le film reste une de ses oeuvres érotiques les plus accomplies, dépassant de cent coudées le très ennuyeux HISTOIRE D'O de Just Jaeckin. Et le climax du film, mixage choquant de sadomasochisme et de torture transforme cette oeuvre essentiellement érotique en un bouquet final aussi bizarre qu'insoutenable. Une oeuvre majeure pour tout francophiles qui se respecte!"

Plutôt engageant ! 

Traduction ICI.

La vidéo est disponible sur My Duck is Dead.





lundi 1 juillet 2013

Malabimba (1979)


Possédée par l'esprit de la libidineuse comtesse Lucrezia au cours d'une séance de spiritisme, la jeune Bimba se transforme en une créature assoiffée de sexe.



Une critique trouvée sur le net :
http://www.cinemafantastique.net/Malabimba.html

Extraits :  "
"Alors bien sûr, le métrage aligne de multiples séquences érotiques très osées, mais celles-ci s’insérent de manière naturelle à l’ensemble, nous renseignant ainsi de la sorte aussi bien sur le degré d’avilissement de la malheureuse héroïne que sur la perversion plus humaine des membres cupides ou dépravés de cette famille."
" Et bien entendu, en lorgnant dans sa seconde partie vers la "nunsploitation" avec cette bonne soeur pervertie à son tour pour sauver Bimba, la métrage se dote d’un caractère offensif et provocateur évident."
Un autre article :
http://idiotelectrique.blogspot.fr/2015/05/malabimba-de-andrea-bianchi-1979.html

Traduction revue et corrigée, fichier retravaillé pour éviter les erreurs d'accents :
nouveau lien !

Vidéo disponible chez My Duck is Dead.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...